Latest Instagrams
dimanche 24 février 2019

Photographie: Karl Lagerfeld

About author
Bonjour, j'espère que votre semaine s'est bien passée. Je vous retrouve aujourd'hui pour ma toute nouvelle rubrique sur le blog consacrée à la photographie. Je suis actuellement en étude de photos à distance avec l'école EDAA, et je me suis dit pour élargir ma culture photographique, et même temps vous la partager, pourquoi pas faire une rubrique sur ce sujet qui fascine tant.

Chaque article sera consacré à un photographe en particulier, qu'elle que soit son domaine mode, animalier ou reporter.
Pour commencer, j'ai choisis le légendaire Karl Lagerfeld. Né probablement en 1933 et mort en 2019. À 19 ans, il a poursuit ses études à Paris et a commencé très vite à gravir les échelons: il est devenu l'assistant de Pierre Balmain, puis directeur artistique de la maison de Jean Patou. Quatre ans plus tard, il a commencé à travailler pour les quatre maisons de la mode en même temps: Chloé, Krizia, Charles Jourdan et Fendi. En 1974, Lagerfeld créa sa propre ligne de vêtements et accepta le poste de directeur artistique de Chanel. Son vrai nom est Lagerfeldt. Il l'a légèrement changé au début des années 60 pour le rendre plus commercial. Il a commencé à exercer la photographie plus sérieusement en 1987.

 Karl a avoué qu'il ne voyait pas sa vie sans photographie: "Je regarde le monde et la mode à travers le prisme de la caméra. Cela me permet de voir beaucoup plus que ce que je peux imaginer ".
Tout au long de sa carrière, Karl a produit et a publié, comme l'album intitulé Visionnaire 23: Les nouveaux habits de l'empereur. Il comprenait des clichés de David Miller, un mannequin d'Afrique du Sud. Une exposition en 2006 de photos One Man Show dans laquelle il a présenté environ 350 photos et installations, toutes mettant en vedette Brad Kroenig, le mannequin le mieux rémunéré des hommes de cette époque. En 2009 avec le soutien du fondateur et éditeur de Another MagazineJefferson Hack a produit l'album Another Fashion Book. L'album comprenait 150 photos de KarlMario SorrentiDavid Sims et Nick Knight. Et au même moment, Lagerfeld proposa à Marie Claire Italia un calendrier dans lequel Anna Mouglasis et Baptiste Giabiconi seraient les acteurs légendaires du cinéma italien Sophia LorenGina Lollobrigita et Marcello Mastroianni. En 2011, Karl  est devenu l'auteur du célèbre calendrier Pirelli.

 Tout au début, il réalisait les campagnes pour Chanel , dont il était le directeur artistique. Puis, il alternait les publicités et travaux mode. Mais, également pour différentes marques de mode et des séances de photos pour Vogue, Interview, Numero. Il a travaillé avec Claudia Schiffer, Linda Evangelista, Christy Turlington, Cindy Crawford. Cependant, il décida de ne pas se limiter au domaine de la mode et accepta d'autres concerts, notamment ceux d'Adidas et de Volkswagen.

 Il a expérimenté tous les procédés d'impression inédits, tous les genres, pour Karl "la beauté a toujours le dernier mot". En 2017, il a été l'invité d'honneur au Salon de la Photo, qui a partagé une centaine de ses coups de cœur au Grand Palais. Il a reçu un Lucky Strike Designer Award au début des années 90, le premier prix au festival allemand d'Art Deutsche Gesellschaft fur Fotografie , et également la Légion d’honneur française à l'Elysée pour son apport artistique et culturel. Énormément de récompenses pour une seule vie, quel artiste ne serait pas honoré d'en avoir autant?

La photographie fût une partie très importante pour Karl, pour lui c'était de "l'art qui créer une réalité morte". Lorsque qu’à 16 ans il a eu son premier appareil photo, Un Minox il l'adorait plus que tout au monde. La mémoire de la première image de mode qu'il avait vu également lui resta en mémoire, d'un Vogue américain que sa mère avait emmené. La série de photographies était signée Irving Penn, où il photographia sa femme Lisa Fonssagrives. Puis son premier portait fût avec la mannequin Victoire Doutreleau. Mais, il commença à s’intéresser à la photographie beaucoup plus tard, par le biais de Francine Crescent, du Vogue français.
Karl n'a jamais eu de "genre" photographique, il trouvait cela très ennuyeux les photographes qui fessaient toujours la même photo. Il aimait expérimenter, et valoriser la liberté créative plutôt que prétendre à un style qui lui correspondait pas. Il sortait toujours de sa zone de confort, sans jamais aller dans l'excès. Comme il disait

"Je suis à l’aise et balaise partout car je ne veux pas avoir de genre".

A travers ses nombreux clichés aussi pointu les uns que les autres, Karl nous a fait voyager et nous a dévoilé une autre facette de son talent, a côté de celui qu'il exerçait au quotidien dans la maison Chanel et Fendi. Que serait ces deux maisons sans son talent désormais?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Latest pins