Latest Instagrams
mardi 26 mai 2020

Culture: Les livres mode à lire

About author
Une petite sélection de lecture mode à découvrir, pour bouquiner sous le soleil, et toujours mieux se cultiver en terme de mode.
1/ Coco Chanel: Elle a tout inventé : les tailleurs gansés, les accessoires qui deviennent bijoux, les tenues liberté pour des femmes irrévérencieuses, des parfums très parisiens qui ont conquis le monde, et surtout une mode, un style : le sien.
Mais, un soir de 1971, l'une des indomptables du siècle tire sa révérence. Coco Chanel s'éteint seule dans sa chambre du Ritz. Ce monstre sacré, tellement inscrit dans son époque qu'on a parlé des années Chanel , a connu une existence tourmentée. Issue d'une famille de forains sans le sou, orpheline à douze ans, élevée sévèrement par des religieuses dans un couvent de Corrèze, rien ne prédisposait la jeune Gabrielle Chanel à devenir l'égérie des années folles.

2/ Dans le lit de l'ennemi: Coco Chanel sous l'Occupation:  Elle a incarné l'élégance française, révolutionné l'image de la femme, donné son nom à la plus prestigieuse maison de couture. Mais derrière la légende, Coco Chanel a laissé dans son sillage un parfum de scandale.
Au-delà d'un certain antisémitisme dont elle ne se cachait guère, il manquait une pièce maîtresse au puzzle de sa vie. S'appuyant sur des archives récemment déclassifiées, l'américain Hal Vaughan, ancien diplomate et écrivain, lève les ultimes zones d'ombre en révélant les preuves de la collaboration de Chanel, recrutée officiellement comme agent par les services de renseignement de l'armée allemande dès 1940. La créatrice entretient alors une relation passionnelle avec le baron Hans Günther von Dincklage, un espion nazi de haut rang, longtemps considéré à tort comme un play-boy inoffensif, et fréquente assidûment une petite bande de collaborateurs fort actifs. Recréant à merveille l'atmosphère du Tout-Paris de l'époque, cette biographie explosive éclaire d'un jour nouveau la personnalité insaisissable d'une femme dont le génie provocateur n'a pas fini de fasciner.

3/ Le petit livre de Chanel: Le petit livre de Chanel retrace un parcours fascinant marqué du sceau de l'innovation, des inventions révolutionnaires de Coco Chanel en matière de sportswear et de vêtements femme en maille, en passant par les pièces emblématiques de la marque, classiques universels tels la veste cardigan, le tailleur, la petite robe noire, jusqu'aux créations de l'actuel empire Chanel brillant de tous ses feux sous la houlette de Karl Lagerfeld. Parfums, bijoux, sacs, chaussures... tout ce qui regarde la mode a été marqué par cette forte personnalité, pour remporter la plupart du temps un succès planétaire. Passionnément éprise de liberté, ayant réussi à briser tes barrières sociales pour devenir l'un des couturiers les plus influents de tous les temps, elle fut la première à rendre véritablement aux femmes le pouvoir de se mouvoir sans entraves : dans l'histoire de la mode, la femme et le créateur n'auront jamais été si imbriqués.

4/ L'irrégulière ou mon itinéraire Coco Chanel :  En suivant l’itinéraire Chanel, Edmonde Charles-Roux, l’auteur d’Oublier Palerme et d’Elle, Adrienne, retrace un destin unique : celui d’une femme qui exerça son pouvoir à la tête d’une immense entreprise, fut le pôle d’attraction de toute une époque, et qui aura été, néanmoins, tout au long de son existence, une marginale, une « irrégulière ».
Ce portrait d’une célèbre inconnue est beaucoup plus qu’un portrait : c’est la chronique des soixante-dix premières années de ce siècle ; il n’est, en effet, guère d’hommes et de femmes célèbres qui n’aient approché Gabrielle Chanel. Cocteau, aussi bien que Picasso, Max Jacob, Paul Morand, Colette, Reverdy, Missia Sert, son amie de toujours, Diaghilev et Stravinskifurent, entre autres, les témoins intimes de cette aventure extraordinaire.

1/ Christian Dior: Jupe virevoltante de 20 mètres de tour, chapeau incliné sur l’oeil, démarche insolente, quand elle apparaît, le 12 février 1947, ce n'est pas un rêve, c'est une véritable allégorie de Paris, la féminité incarnée, coquine, voluptueuse, mélange de folie et d'élégance. Le " New Look ", qui rendit Christian Dior instantanément célèbre, dynamisa une époque qui s'enlisait dans la dureté de l'après-guerre en ressuscitant un art de vivre auquel nul n'osait plus croire. Ce furent les grandes heures de la " cafe society " cocktail champagnisé de créateurs en herbe et d'un Tout-Paris aristocratique encore plongé dans la splendeur du XIXe siècle. Mais ce sont les Américains, alors fascinés par la vieille Europe, qui furent les vrais artisans de son succès. Dior le comprit et sut, le premier, commercialiser cette tradition de goût et d'élégance propre à la France.

 2/ La vie sur mesure:  La jeune mariée Copper Reilly arrive à Paris en 1944, peu après la Libération. Tandis que la ville est en fête, elle se sent prisonnière de son mariage malheureux. Quand son époux commet l’infidélité de trop, Copper demande la séparation. Désormais seule, elle se lie d’amitié avec un étrange couturier rencontré dans l’arrière-boutique d’une maison de haute couture sur le déclin. Sa nature timide contraste avec le génie audacieux de ses créations. Il s’appelle Christian Dior. Copper devient sa muse et, convaincue de son talent, met tout en œuvre pour l’aider à lancer sa marque.
Elle se retrouve plongée dans l’éblouissant milieu de la mode parisien et armée de son appareil photo et de sa machine à écrire, s’y fait une place en tant que journaliste. Alors qu'elle s'interroge sur ses aspirations profondes, son cœur balance entre deux prétendants bien différents… Dans une ville en pleine reconstruction, Copper saura-t-elle se créer une vie sur mesure ?

3/ Devenir Christian Dior: Paris, années 1920 : un jeune homme cherche sa voie. Il passe ses soirées au Bœuf sur le toit en compagnie d'artistes déjà célèbres qui tous le reconnaissent comme l'un des leurs. Et pourtant Christian Dior ne sait pas encore comment exprimer son talent. C'est en crayonnant des modèles de chapeaux et en dessinant des robes pour des rubriques de mode qu'il découvre enfin sa vocation. Mais la guerre coupe court à ses ambitions. Démobilisé, Christian Dior rentre à Paris et seconde Lucien Lelong qui se bat contre l'occupant pour garder en France l'industrie de la couture. En 1947, il présente sa première collection : le New Look. Le succès est foudroyant et planétaire. La maison Dior devient l'incarnation du chic français, et son créateur un mythe instantané.

4/ Christian Bérard clochard magnifique: Le 12 février 1949, Christian Bérard s'effondre au théâtre Marigny alors qu'il vient de mettre la touche finale aux décors des Fourberies de Scapin de son ami Louis Jouvet. Celui que l'on surnomme « Bébé » - pour son visage joufflu - quitte alors la grande scène sous les bras de Jouvet et de Jean-Louis Barrault, qui le hissent jusque dans son lit, au cinquième étage de son immeuble. Cet ultime coup de théâtre sonne le glas d'une vie artistique et mondaine mouvementée. Peintre, dessinateur de mode, décorateur et costumier de théâtre, Bérard fut exposé par Christian Dior, mit ses talents au service de metteurs en scène de premier plan tels Jean Cocteau et Roland Petit, collabora comme illustrateur de mode avec Vogue et Harper's Bazaar, conseilla les grands noms de la haute couture, d'Elsa Schiaparelli à Robert Piguet... Artiste bohème très en vue, avec sa barbe tachée de peinture et sa mise négligée, il fréquenta le Tout-Paris des années 1930 et 1940, accompagné du célèbre librettiste Boris Kochno, son amant.
1/Yves Saint Laurent Haute Couture: Ce recueil de photographies de défilés offre la première vue d'ensemble de toutes les collections de haute couture créées par Yves Saint Laurent, depuis l'ouverture de sa maison en 1962 jusqu'à ses adieux en 2002. Hommage au couturier devenu légendaire, cet ouvrage couvre quarante années de création, de l'emblématique smoking pour femme de 1966 aux éblouissants modèles d'inspiration artistique : robes Mondrian, vestes Van Gogh aux riches broderies, capes cubistes, pour ne citer que quelques exemples, sans oublier la fameuse collection " Opéra – Ballets russes ". Cet ouvrage réunit les contributions éclairées de Suzy Menkes, Jéromine Savignon, Olivier Flaviano et du musée Yves Saint Laurent Paris, auteur des textes de présentation des collections et rétrospectives. Il constitue une occasion unique de suivre de saison en saison le génie du couturier qui révolutionna la garde-robe de la femme moderne.

2/ Saint Laurent et moi: Yves Saint Laurent, c'est la mode, le luxe, le génie. Mais derrière ce nom se cache un homme tourmenté avec qui Fabrice Thomas a partagé la vie intime. Il nous fait découvrir ici l'univers du couturier et ses coulisses. Entre 1990 et 1993, Fabrice Thomas a vécu avec Yves Saint Laurent comme compagnon et amant. Séparé dans la vie quotidienne de Pierre Bergé depuis 1976, Yves Saint Laurent sort de cure de désintoxication et souhaite refaire sa vie. En 1990, il a 54 ans, Fabrice Thomas 29.Salarié de la société YSL depuis 1982 et amant de Pierre Bergé, Fabrice Thomas reçoit pour mission de Pierre Bergé de vivre avec le couturier pour le soutenir afin qu'il puisse continuer à créer.

3/ Saint Laurent Mauvais Garçon: Qui est vraiment Yves Saint Laurent ? À travers une nouvelle enquête littéraire, Marie-Dominique Lelièvre tente d'entendre sa voix. Elle a rencontré ses proches, visité sa maison et ses placards, feuilleté ses livres, exploré ses archives. De l'Algérie à la rue de Babylone, derrière l'ombre de Pierre Bergé, elle a cherché à démêler le vrai du faux. Plus qu'une légende, Saint Laurent est un mystère.

4/ Le musée Yves Saint Laurent: Tout Yves Saint Laurent à travers les dates clés de son oeuvre et de sa vie est raconté dans cet album biographique richement illustré. Le récit de son enfance à Oran, de ses débuts chez Dior, de ses grandes amitiés, de ses collaborations avec le monde du spectacle, de la création de sa maison de couture, de ses influences marocaines ou asiatiques est ponctué de focus qui replacent dans leur contexte de création une sélection de pièces iconiques. Les secrets des coulisses de la maison de couture, ainsi que les enjeux patrimoniaux et les trésors cachés du Musée Yves Saint : Laurent Paris sont également révélés.



1/ Karl Lagerfeld Le Dernier Empereur: Karl Lagerfeld reste une énigme. Certes, on connaît ses créations de génie, ses excentricités, son indéfectible silhouette avec catogan et lunettes noires... Cela construit une légende, mais ne résume pas la vie d'un homme qui s'est toujours caché derrière les apparences. Un homme qui a toujours voulu en dire le moins possible sur lui : « Je ne veux pas être une réalité dans la vie des autres, je veux être comme une apparition. »

L'auteur est donc parti sur les traces d'un homme secret né à Hambourg dans une famille d'industriels allemands. Une enfance heureuse dans un immense domaine entouré d'une mère aimante qui lui donna le goût de la mode en l'emmenant aux défilés de haute couture. C'est le début de la vocation d'un jeune homme ambitieux qui rêve de conquérir Paris. Un homme qui, sous des dehors frivoles, dissimulait de nombreuses blessures, notamment la mort du grand amour de sa vie et l'affrontement avec Saint-Laurent, l'éternel rival.

2/ Kaiser Karl: Qui était vraiment Karl Lagerfeld ? Un grand couturier,Un adorateur de la féminité, Un patron hyperactif

Mais il était plus que ça : Un homme du monde, Un manipulateur de haut vol, Un extraordinaire séducteur un rien pervers ,Un seigneur à l'allure très Grand Siècle, Un provocateur impénitent,Un amoureux transi dans la vie, Une icône mondiale. Raphaëlle Bacqué va au-delà de la légende dans ce livre exceptionnel qui dresse le portrait féroce d'un monstre sacré, tenant à la fois du grand document nourri de révélations et de la fresque littéraire d'actualité.

3/ Beautiful People: En 1954, le concours du Secrétariat international de la laine couronne deux jeunes inconnus : Yves Saint Laurent, dix-huit ans, et Kart Lagerfeld, vingt et un ans. Tous deux vont bouleverser l'univers compassé de la mode et sculpter les années 70 et 80. Bals costumés, nightclubbing délirant, créativité explosive marquent à jamais ces décennies prodigieuses. Bientôt le sida fera des ravages, la mode deviendra une industrie... A travers une enquête exceptionnelle, Alicia Drake livre le portrait croisé de deux frères ennemis aussi charismatiques qu'énigmatiques. Elle offre ainsi la chronique incisive d'un moment singulier de notre histoire - ses obsessions, ses ambitions, sa flamboyante décadence.

4/ Karl et moi: À l'été 2008, un mannequin inconnu de dix-huit ans apparaît publiquement au côté de Karl Lagerfeld. Baptiste Giabiconi tiendra cette place pendant une décennie, défrayant la chronique en devenant lui-même célèbre. Aujourd'hui, il raconte son Karl, tel qu'il est le seul à l'avoir connu, le seul à l'avoir tutoyé et aimé. Une passion réciproque bien au-delà des apparences du créateur, réputé secret. Toutes les étoiles d'une féerie contemporaine sont là : gloire, luxe, fashion, train de vie dément, les stars et les flashs, l'art et la beauté... et autant de fous rires. Quelques orages, aussi, quand le conte de fées tourne à la cage dorée. Backstage, deux êtres que sépare un demi-siècle engagent l'essentiel : l'un, ses dix dernières années – les plus belles... –, l'autre, son entrée fracassante dans le monde adulte. Karl, muet sur son intimité, avait encouragé Baptiste à raconter leur histoire, un jour, loin des clichés ou des rumeurs.
L'empereur de la mode avait bien raison : ce portrait post mortem s'avère le plus touchant et le plus stupéfiant qui ait jamais été tracé de lui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Latest pins